Korczowski home page

Video Bogdan KORCZOWSKI "LANIAKEA" sur Vimeo click sur image:


A Bogdan, en ce 18 octobre 2016
" Mon souffle se ralentit, se pose, se calme, je n'ai plus peur."
par Julie Lang-Willar

L'abstraction en réponse à l'inspiration, souffle premier, étincelle divine, morceau, prisme de la psyché enchevêtrée, de l'être et du non être.
De la vie à la mort passage, pure éternité, pure couleur.
Assis, l'œil contemple et peu à peu puise méditatif dans le souvenir incommensurable et impalpable de ton sein nourricier " Voie lactée ". Sa mémoire, parcelle fragile, et heurtée par la laideur appâtante, matière informe d'un monde terrestre, se réfugie en Elle.
Je m'illumine à te deviner, tu vis en moi, cela est vrai.
Jamais seul car animé de ta source, je peux transformer parfaire et dissoudre jusqu'à l'éclat tout ce qui nuit à ton appel.
Mon souffle se ralentit, se pose, se calme, je n'ai plus peur.
Tu ranimes les endroits les plus reculés de mon âme qui contenue dans ce corps, cherche la voie. Mes outils de Lumière picturale sont une prolongation et par le geste je trace cercles, gouttes, points, racle, lisse, caresse, affûte, affine, dissout, jaillissent alors du filet, rouge or noir blanc vert bleu jaune pures ou nuancés.
Mon œil glacier, transporté, grisé à te pigmenter, ton essence apparaît.
Tel l'enfant apaisé, naïf et bien aimé, je renais. Plus de vide fabriqué, d'amplitude de fumées, tes halos se déploient dans l'infinité du trait tracé, et convoque ta splendeur, ton identité est révélée. Mère originelle, aimée, tu ne m'as pas abandonné, le parfum de ta douceur vibre tel le caducée.
Je suis reconstitué et rayonne de ton feu, je suis l'Homme heureux.
Je transmets.
Julie Lang-Willar



 

 

 




Korczowski home page